Rechercher dans les dossiers :
 
Protéger et entretenir le bois avec les lasures extérieures

Si le bois offre de nombreuses textures et teintes naturelles, il n’en est pas moins vrai que l’apport d’un traitement de finition vient enrichir sa palette d’aspects, tout en jouant un rôle protecteur, parfois indispensable pour un usage extérieur.

Une protection indispensable

Lorsque le bois est transformé en matériau, il perd ses défenses, qui le protègent des attaques de champignons et d’insectes. Certains bois, dits imputrescibles, y résistent parfaitement. Les autres bois doivent être traités préventivement pour être utilisés en extérieur. Les essences ont été classées selon leur capacité à résister à l’extérieur. Les professionnels qui proposent des bois pour l’extérieur respectent cette réglementation qui garantit leur durée. Mais la pluie, la neige, les ultraviolets… provoque des dégradations contre lesquelles les lasures permettent de se prémunir. Ces produits de finition conservent l’aspect naturel du bois et le mettent en valeur.

Les cinq propriétés des lasures sont : imperméabilité, micro-porosité, anti-ultraviolets, insecticide et fongicide.

Pour remplir sa mission, la lasure est composée de :

  • Résines : pour protéger le bois contre l’eau.
  • Matières actives : pour protéger le bois contre les champignons et les insectes.
  • Pigments anti-UV : pour teinter et freiner le grisaillement du bois
  • Solvants : pour faciliter l’application.

Mise en œuvre

Le choix de la couleur est fonction des goûts. En effet, les lasures offrent aujourd’hui des palettes de couleurs de plus en plus larges. Sachez simplement que les teintes claires sont recommandées, car les teintes foncées absorbent plus la chaleur et provoquent des chocs thermiques.

Avant toute application ainsi qu'entre deux couches de lasure, il est indispensable de poncer légèrement le bois avec du papier de verre fin, dans le sens des fibres du bois, puis de dépoussiérer. Cette étape permet d’obtenir une surface lisse, mais accrocheuse.

L’application de la lasure sur de grandes surfaces est facilitée par sa texture très fluide. Elle peut donc s’effectuer au pinceau, à la brosse, au rouleau, au pulvérisateur ou au pistolet. Il faut en revanche tenir compte du temps qu’il fait lorsque l’on pose la lasure : il est déconseillé de travailler sur des bois humides, elle sèche mal s’il fait froid et est difficile à appliquer quand il fait très chaud.

Entretien

Il est conseillé de ne pas attendre la dégradation de la lasure avant de procéder à son entretien. En effet, poncer la couche supérieure et la recouvrir lorsqu’elle commence à s’abîmer est bien plus économique que procéder à une reprise intégrale. Un entretien tous les 5 à 6 ans reste le meilleur rythme.

Et les lasures intérieures ?
A l’intérieur, les conditions sont bien moins agressives, par conséquent, les compositions des lasures sont différentes car elles n’ont pas vocation à lutter contre les insectes, les champignons et les ultra-violets. Elles seront utilisées pour mettre en valeur le bois, le teinter ou le satiner. Pour cet usage, il faut préférer des lasures à l’eau, sans odeur.

RECHERCHER 
NOS AGENCES INFOS PRATIQUES ESPACE PRO CONTACT A LA UNE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE Visite virtuelle de maisons bois
©2009 MOBOA | Réalisation INTERPROS
Mentions légales - Optimisation - Liens utiles - Plan du site - Contact - Espace presse - Crédits photos