Les autres systèmes constructifs
Les extensions et surélévations

Les propriétaires désireux de disposer d’une surface habitable plus importante optent de plus en plus pour une extension de leur habitation. Moins coûteuse et moins contraignante qu’un déménagement, elle permet également de conserver une habitation appréciée tout en en améliorant le confort.

L’augmentation du coût des terrains au mètre carré contraint les nouveaux propriétaires à acquérir des parcelles moins vastes que dans le passé. Une extension n’est donc pas toujours réalisable mais le projet d’agrandissement de la surface habitable peut être atteint grâce à une surélévation de la bâtisse.

Les structures bois proposent pour ces deux types d’aménagement de nombreux avantages : rapidité d’exécution, poids des structures et esthétisme.

La rapidité d’exécution :

Elle dépend évidemment de la taille de l’extension mais il faut compter, pour une extension moyenne, environ deux mois de travaux.

Le poids des structures :

Structures légères, les structures bois permettent une extension/surélévation sur des terrains difficiles d’accès, notamment dans les zones urbaines où les parcelles sont exiguës.

L'esthétisme :

Deux possibilités s’offrent aux propriétaires souhaitant agrandir leur maison. Une extension/surélévation proche de la bâtisse existante (qui atteint rarement les objectifs souhaités) ou une extension en rupture totale.

Dans ce second cas, le bois apparaît comme le matériau idéal pour s’allier à une construction en pierre ou en parpaings. Matériau naturel, il crée un véritable contraste avec la bâtisse tout en se fondant dans le paysage environnant.

La propreté du chantier :

Elle permet aux habitants de rester dans leur maison pendant la durée des travaux.

D’autre part, l’ossature bois permet la réalisation de grands espaces vitrés souvent souhaités lors d’une extension.

Pour exemple, une maison d’environ 55 m2 a vu sa surface habitable doublée grâce une ossature bois permettant d’ajouter un étage à la bâtisse existante.

Le saviez-vous ?

- Une extension d’une SHOB (Surface Hors Oeuvre Brute) inférieure à 20 m² ne nécessite pas de permis de construire mais seulement une déclaration de travaux.

- Une extension supérieure à 170 m² d’une surface SHON (surface hors œuvre nette) rend obligatoire le recours à un architecte.

 

RECHERCHER 
NOS AGENCES INFOS PRATIQUES ESPACE PRO CONTACT A LA UNE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE Visite virtuelle de maisons bois
©2009 MOBOA | Réalisation INTERPROS
Mentions légales - Optimisation - Liens utiles - Plan du site - Contact - Espace presse - Crédits photos