Rechercher dans les dossiers :
 
Le bois, complice de vos chantiers

Souple, léger, isolant, le bois offre de nombreux atouts pour la construction.

Ses performances profitent autant au maître d'oeuvre qu’aux usagers du futur bâtiment.

Agréable à travailler

La construction bois est une construction de type sec par opposition à la construction béton, qui nécessite de grandes quantités d'eau. Elle n’est donc pas pénalisée par les problèmes d’intempéries, tels que la pluie ou le gel qui perturbent le planning d’un chantier conventionnel. C’est un matériau agréable à travailler qui génère un chantier propre et offre une grande liberté architecturale, facilement modifiable ultérieurement. Les éléments bois sont souvent manuportables.

 Rapide à mettre en œuvre

Le haut degré de préfabrication des composants d’une maison en bois permet un chantier court et donc des économies d’énergie et de main d’œuvre. La légèreté de la structure bois permet de construire sur tous les terrains sur des fondations légères : un bâtiment de deux étages de 100 m² au sol en ossature bois ne pèse que 70 tonnes ; en maçonnerie parpaings, il pèse 200 tonnes ! 

Un isolant incomparable

Matériau naturel, esthétique et chaleureux, le bois est aussi un matériau sain qui régule l’hygrométrie ambiante. Il permet d’atteindre un degré de confort thermique inégalé par les autres matériaux : le bois isole 6 fois plus que la brique, 12 fois plus que le béton, 350 fois plus que l’acier et 1500 fois plus que l’aluminium. Les maisons bois sont économiques à chauffer ! Excellent isolant acoustique, le bois est utilisé pour des panneaux anti-bruit 

 

Matériau
Conductivité thermique (λ)
Bois
De 0,12 à 0,28 W/m.°C selon les essences
Brique de terre cuite
1,15 W/m.°C
Béton plein
1,75 W/m.°C
Pierre Lourde
2,1 à 3,5 W/m.°C
Acier
52 W/m.°C

 

 

 

 

 

 

 

Le coefficient de conductivité thermique des matériaux, Lambda (λ), exprime la quantité de chaleur traversant en 1 seconde 1 mètre de matériau homogène pour un écart de température de 1°C entre ses deux faces. Plus λ est faible, plus le matériau isole.
Source : CRIT (Centre de Ressources et d'Informations Techniques)

Le préféré des pompiers !

Enfin, contrairement aux idées reçues, le bois a un bon comportement au feu. Une fois qu’il a atteint sa température d’ignition, le bois forme une couche superficielle de charbon de bois qui agit comme un bouclier thermique. Sa vitesse de combustion est de l’ordre de 0,7 mm/mn soit moins d'un demi-centimètre en une heure. Que l’incendie évolue à 500°C ou à 1200°C, le bois reste intact un centimètre sous la surface carbonisée et conserve sa capacité portante. Par comparaison, l’acier perd ses capacités portantes à 450° C et la résistance du béton se réduit de deux tiers à 650°C.

Plus d’informations sur www.bois.com, le site du bois et de ses usages

RECHERCHER 
NOS AGENCES INFOS PRATIQUES ESPACE PRO CONTACT A LA UNE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE Visite virtuelle de maisons bois
©2009 MOBOA | Réalisation INTERPROS
Mentions légales - Optimisation - Liens utiles - Plan du site - Contact - Espace presse - Crédits photos